2- Déformations osseuses

       Le dos des sportifs est mis à rude épreuve. En effet 30% des gymnastes souffrent de spondylolyse c'est à dire qu'ils sont victimes d'une fracture de fatigue au niveau de l'arc osseux à l'arrière  des vertèbres. Les judokas sont  victimes d'ostéochondroses vertébrale, une douleur aïgue des os situés à l'avant des vertèbres. Des microtraumatismes répétés en particulier lors de certaines activités sportives, expliqueraient en partie leur fréquences chez ce types de sportif où les chûtes sont fréquentes. Tandis que 66 % des cavaliers présentent des fissures vertébrales. De plus les IRM d'un volleyeur sur deux montrent une hernie ou un écrasement discal. Elles surviennent le plus souvent dans la région lombaire qui participe énormément à l'effort physique. C'est en effet cette région qui encaisse la plupart des pressions sur la colonne vertébrale et qui par conséquent subit des déformations importantes durant l'effort. De plus si une hernie discale est très violente elle peut entrainer une sciatique, c'est à dire la déformation crée par le noyau du disque intervertébrale qui vient toucher le nerf sciatique provoquant une douleur vive qui descend dans la jambe.

 

Hernie discale 

Dans tous les cas et tous les sports il est indispensable de veiller à conserver les courbures naturelles de la colonne vertébrale afin que celle-ci garde sa résistance maximale : (nombre de courbes)² +1.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×